News

NFT “in-chain” ? La collection Moonbirds nous explique ce que c’est

EC
Elisa Campaci

5 min

NFT Moonbirds  : Que sont les NFT on-chain et in-chain ?

L’avenir de la collection de NFT Moonbirds se joue de façon “on-chain”. Mais quelle est la différence entre les NFT “on-chain”, “in-chain” et “off-chain” ?

PROOF, la startup Web3 qui a créé la collection de NFT Moonbirds, a dévoilé les plans futurs du projet. Il est notamment prévu de rendre tous les tokens non fongibles du projet “in-chain. Tu as peut-être déjà entendu parler de la différence entre les NFT on-chain et ceux off-chain. Mais qu’entend-on par “in-chain” ? 

Tous les records de la collection Moonbirds

Les NFT de la collection Moonbirds sont sortis en avril 2022 et, dans les 48 heures qui ont suivi leur lancement, les 10 000 NFT ont tous été vendus. Moonbirds est une collection PFP d’images conçues pour être utilisées comme photos de profil. La collection représente des avatars pixellisés de hiboux générés automatiquement. Selon CryptoSlam, Moonbirds se classe au 10e rang des ventes totales de collections, les NFT de PROOF ont généré des ventes de plus de 590 millions de dollars ! Grâce à ces chiffres impressionnants et au soutien qu’elle a reçu de l’industrie, cette collection a gagné le statut de blue chip (valeur sûre) pour certains. Moonbirds se distingue également des autres collections parce qu’elle a introduit le staking des NFT, appelé “nesting”.

Fin août 2022, PROOF (coordonné par l’investisseur en capital-risque Kevin Rose) a donné une explication pour l’avenir de la collection Moonbirds. La création et le stockage des NFT de projet, y compris les collections dérivées de Moonbirds, seront gérés in-chain. Pour comprendre ce que sont les NFT in-chain , voyons d’abord la différence entre les NFT on-chain et off-chain.

NFT on-chain et NFT off-chain, quelle est la différence ?

Le paramètre permettant de reconnaître si un token non fongible est on-chain ou off-chain est son stockage. Nous savons que la propriété et l’unicité des NFT sont garanties par la blockchain, mais où sont donc stockés ces NFT ? Un NFT est composé de :

●     Son ID : un code d’identification unique qui distingue les tokens les uns des autres et qui est enregistré via des smart contracts sur la blockchain ;

●     Métadonnées : en tant que contenu numérique, chaque NFT est constitué d’un ensemble de métadonnées qui configurent son apparence. Cela peut être les formes, les couleurs, les noms, les tailles, le type de chapeau, le plumage ou l’expression des hiboux (dans le cas des Moonbirds) mais aussi des informations telles que l’offre maximale.

L’ID du token non fongible est toujours stocké sur la blockchain et fait donc office de certificat d’authenticité et d’unicité d’un NFT. Les métadonnées, quant à elles, sont souvent stockées ailleurs, c’est-à-dire off-chain. Le stockage des métadonnées off-chain est l’option la plus utilisée par les créateurs de collections NFT, qui s’appuient sur des services d’hébergement et des serveurs externes, centralisés ou décentralisés. En revanche, le stockage d’un NFT on-chain signifie que le token entier – y compris les métadonnées – existe sur la blockchain.

Le stockage on-chain est-il meilleur que le stockage off-chain ?

Le stockage on-chain peut être préférable car tous les aspects du token sont directement gérables et vérifiables par les propriétaires. Cependant, c’est une voie très coûteuse en raison de la taille des données qui doivent être enregistrées sur la blockchain. Les images JPEG, par exemple, contiennent beaucoup de données, et les collections se composent souvent de centaines ou de milliers d’images toutes différentes les unes des autres. La plupart des projets NFT, dont CryptoPunks et Bored Ape Yacht Club, ont choisi de stocker leur contenu off-chain.

Comme nous venons d’expliquer, les services d’hébergement et d’archivage off-chain peuvent être centralisés ou décentralisés. Avec les fournisseurs d’hébergement centralisés, il existe un risque (bien que peu probable) qu’ils puissent se fermer à tout moment, mettant en péril l’existence des NFT stockées. Tout ce qui resterait pour le propriétaire serait l’identifiant sur la blockchain. Le stockage décentralisé est, quant à lui, géré par des systèmes tels que IPFS. Lorsqu’un fichier est stocké sur IPFS, il reçoit un hachage unique du contenu qui le lie à l’ensemble du réseau. Bien que les NFT sur IPFS ne soient techniquement pas stockés sur la blockchain, personne ne peut perdre ou pirater des fichiers sur IPFS. Personne ne peut arrêter le cloud, étant donné qu’il est géré de manière décentralisée par des milliers de nœuds.

Moonbirds : que sont les NFT in-chain ?

PROOF prévoit toutefois de fabriquer ses NFT “in-chain“. Par ce terme, PROOF entend que non seulement le stockage des données sera sur la chaîne, mais aussi la création elle-même : “pour s’assurer qu’elle est entièrement décentralisée et visible pour les générations à venir”. Les métadonnées seront donc créées par le même smart contract qui atteste de l’existence et certifie l’authenticité du token. Le code qui crée l’œuvre d’art numérique sera par conséquent également présent sur la blockchain. Harri Thomas de PROOF a expliqué qu’ainsi la représentation graphique de chaque NFT des Moonbirds “sera construite par le smart contract lui-même à partir de couches artistiques, qui seront stockées sur la blockchain”.

La feuille de route du PROOF et de Moonbirds prévoit également la création d’une DAO et d’un token de gouvernance. Le lancement d’une collection dérivée de 20 000 NFT appelée “Moonbirds Mythics” est prévue pour début 2023. La nouvelle collection ne suivra pas l’esthétique du pixel art, les images seront dessinées avec une technique qui imite le style à main levée. Ces nouvelles conceptions seront réalisées grâce à un financement nouvellement obtenu. Par ailleurs, PROOF vient de lever 50 millions de dollars lors d’un tour de financement de série A mené par la société de capital-risque Andreessen Horowitz, également connue sous le nom de a16z.

Autres articles

Fan tokens : que sont-ils et comment fonctionnent-ils ?
Les bear markets dans l'histoire : de la crise de 1929 au krach crypto de 2022
FTX : le film d'Apple sur l'effondrement de la bourse de crypto-monnaie

Télécharge l’appli Young Platform

Downaload From Google PlayStoreDownaload From Apple Store