News

Young Monday : L’Oréal Paris, Udinese Calcio, et le Royaume-Uni

FI
Filippo Iachello

4 min

L'Oréal Paris et Meta financent des start-up pour construire le metaverse

L’Oréal et Meta financent des startups Web3, l’Udinese Calcio lance son fan token sur Socios, le Royaume-Uni est de plus en plus bullish

Nous avons des nouvelles électrisantes pour ce lundi d’Halloween, mais n’aie pas peur, c’est rien d’effrayant ! Le premier concerne les fan tokens, Socios a lancé une crypto pour Udinese Calcio le mercredi 26 octobre 2022. Le Royaume-Uni a introduit le projet de loi sur les services et marchés financiers pour réglementer les cryptos et Meta travaille avec L’Oréal pour financer les start-ups Web3.

Socios lance un token pour les supporters de l’Udinese Calcio

Le 26 octobre 2022, l’Udinese Calcio, l’équipe de Serie A du Frioul, a lancé son fan token UDI sur la plateforme Socios.com. Socios est la plateforme de fan tokens la plus populaire, construite sur la blockchain de Chiliz. Le fan token UDI de Udinese Calcio permettra aux fans de participer aux décisions de l’équipe par le biais de sondages, et d’accéder à des promotions exclusives pour des produits et du contenu personnalisé. Il y a 25 000 tokens UDI pour les fans et ils ont été vendus en trois étapes différentes, ce qui garantit que la plupart des fans en posséderont au moins quelques-uns.

La première enquête, à laquelle les détenteurs de fan tokens de l’Udinese Calcio ont pu participer, a été lancée par Socios en même temps que la première phase de la vente de cryptos UDI. Les fans ont pu choisir la phrase de motivation qui sera imprimée sur les maillots que les joueurs utiliseront pour l’échauffement d’avant-match. Les participants au vote participeront également à un tirage au sort dont le prix sera un maillot officiel dédicacé par tous les membres de l’équipe frioulane. L’Udinese Calcio et Socios travaillent ensemble depuis février 2022 dans le but d’impliquer davantage les fans dans les décisions du club. À cet égard, plus de 500 enquêtes seront proposées aux détenteurs de fan tokens d’ici la fin de l’année.

Adoption croissante au Royaume-Uni grâce à Rishi Sunak

Le 25 octobre, le Royaume-Uni a présenté le “Financial Services and Markets Bill”, un projet de loi visant à renforcer la position du pays dans le secteur des cryptos. L’objectif de ce projet de loi est de faire du Royaume-Uni un centre mondial pour les cryptos et le Web3 en général. Quelle est la première étape pour y parvenir ? Élargir et modifier les réglementations existantes, notamment celles relatives aux stablecoins. Ces derniers, rebaptisés “Digital Settlement Assets” dans le document, pourraient être ajoutés à la liste des monnaies acceptées pour les paiements et devenir ainsi un moyen de paiement répandu.

Cette ouverture du Royaume-Uni sur le sujet des cryptos n’est pas surprenante, étant donné l’intérêt pour le sujet du nouveau Premier ministre Rishi Sunak. Il a remplacé Liz Truss le lundi 24 octobre 2022, qui a démissionné après seulement 40 jours de mandat. Lors de son précédent mandat de ministre des finances, Sunak avait déjà démontré son intérêt pour les technologies crypto et Web3. C’est à cette époque qu’est née l’idée de faire du Royaume-Uni un pôle technologique mondial pour les crypto-actifs, ainsi que la proposition encore plus ambitieuse de créer une collection de NFT pour la Monnaie d’État britannique. Rishi Sunak s’est également exprimé à plusieurs reprises sur les CBDC et, en 2011, il a proposé de créer une monnaie numérique de la banque centrale du Royaume-Uni, appelée “Britcoin”.

Meta et L’Oréal, ensemble pour financer le Web3

Meta et L’Oréal ont décidé d’unir leurs forces, avec l’aide de l’école de commerce HEC Paris, pour lancer un accélérateur de startups Web3 afin de promouvoir la créativité dans le metaverse. Les accélérateurs de startups, ou incubateurs, créent des parcours de croissance pour aider les jeunes entreprises aux idées innovantes à se faire un nom dans un secteur. Meta, L’Oréal et HEC aideront les start-up qui souhaitent se spécialiser dans la production de technologies Web3, en particulier la réalité augmentée (AR), la réalité virtuelle (VR), la production 3D, la portabilité de l’expérience utilisateur et le token economics.

La collaboration, qui se déroulera de janvier à juin 2023, sera entièrement hébergée par Meta, au sein de son campus de startups à Paris, Station F. Les candidatures pour participer sont ouvertes jusqu’au 20 novembre 2022, et seront jugées par un jury composé non seulement de collaborateurs de Meta, L’Oréal et HEC, mais aussi d’entrepreneurs et d’investisseurs ayant une expérience du secteur. Le vice-président de Meta pour l’Europe du Sud, Laurent Solly, a déclaré : “Nous sommes fiers de nous associer à L’Oréal pour ce projet ambitieux, qui vise à soutenir l’écosystème français des startups et jouera un rôle clé dans la construction d’un metaverse partagé, créatif et inclusif.”

Autres articles

Trading View et Young Platform : renouvellement du partenariat
Il prezzo di Bitcoin dopo l’halving
THORChain (RUNE) désormais disponible sur Young Platform !

Télécharge l’appli Young Platform

Downaload From Google PlayStoreDownaload From Apple Store