Entreprise

Young Platform sur l’effondrement de FTX

TY
Team Young

4 min

Immagine Articolo Default

“FTX n’a jamais passé les contrôles de due diligence préalables de Young Platform et nous n’avons jamais eu de dépendance vis-à-vis de FTX. Les AUM sont sécurisés”, garantit le plus grand exchange d’Italie

La crise qui touche l’exchange FTX a été déclenchée par des révélations concernant le bilan d’Alameda, une société fondée par le PDG Sam Bankman-Fried.

Turin, 10 novembre 2022 – La crise de liquidité qui a frappé l’exchange FTX, l’une des plus importantes au monde, a provoqué un séisme dans le secteur des cryptos, mais d’une nature différente de l’effondrement de LUNA au début de l’année. Cet événement est lié à la condition particulière des sociétés FTX et Alameda Research.

Le modèle de gestion représenté par Young Platform, le principal exchange d’Italie, diffère nettement de celui qui ressort des articles de presse concernant FTX et Alameda. L’origine remonte aux activités de gestion de Sam Bankman-Fried, fondateur et PDG de la première société ainsi que fondateur de la seconde qui se consacrait aux activités de fonds spéculatifs et de trading, et qu’il avait aussi précédemment administrée.

“FTX n’a jamais passé le contrôle préalable de due diligence de Young Platform et nous n’avons jamais eu de dépendance vis-à-vis de FTX. Les AUM de nos clients sont donc en sécurité. De plus, le token FTT n’était même pas répertorié sur notre plateforme, ce qui signifie qu’aucun client de Young Platform n’a jamais perdu d’argent en lien avec l’affaire FTX”, assure Mariano Carozzi, président de la plateforme italienne d’échange de cryptos, qui compte plus d’un million et demi de membres.

FTX et Alameda Research n’étaient pas aussi distincts qu’annoncé, selon le site d’information CoinDesk qui a pris connaissance du bilan d’Alameda, sur lequel planent des doutes en matière de solvabilité. Les révélations ont montré que le principal actif d’Alameda était le token FTT de l’exchange FTX, d’une valeur d’environ 3,86 milliards de dollars sur un total de 14,6 milliards de dollars d’actifs.

En outre, le troisième actif le plus important était constitué de 2,16 milliards de dollars de “garanties FTT”. Il s’agit donc d’une composante énorme du bilan, mais ce qui compte, c’est la qualité de l’actif. Non seulement la moitié du bilan provenait de leur propre entité centralisée, mais elle était liée à un token illiquide, dont la valeur intrinsèque est presque impossible à calculer. De plus, au cours de la dernière période, l’exchange a été actif dans l’acquisition de sociétés en crise, de sorte que le bilan montre les conséquences de ces achats. Ils ont pu être économiquement avantageux, mais financièrement très difficiles.

“La situation économique de Young est très différente, nous avons récemment renforcé notre dotation en capital avec une importante augmentation de capital souscrite par des institutions italiennes de premier plan, le groupe de travail et notre organisation commerciale. De plus, nous n’avons jamais été attirés par des opérations financières qui, même si elles étaient avantageuses, étaient risquées”. C’est ce qu’a souligné Andrea Ferrero, PDG de Young Platform, en évoquant le tour de table mené par Azimut en juin et auquel a participé un pool d’investisseurs, dont Banca Sella et United Ventures.

Young Platform représente un modèle fondé sur des principes pour gérer les cryptos de manière sécurisée et bénéfique pour les clients et l’entreprise elle-même. L’objectif de la plateforme est de donner accès à des produits cryptos de pointe tout en maintenant une approche conservatrice vis-à-vis des opérations commerciales, de la sécurité et de la résilience financière. Cette approche s’incarne également dans le choix d’excellents partenaires, même en cette période difficile pour le marché, tels que notre service de garde leader du secteur, Fireblocks.”“Le Bitcoin connaît un moment de forte volatilité à court terme, mais en tant qu’actif, il ne change pas sa valeur intrinsèque, ce qui nous rend confiants, malgré tout“, conclut Carozzi. “En plus des turbulences et de l’inflation de la période, notre industrie doit faire face à des incertitudes réglementaires et normatives auxquelles les institutions doivent encore remédier, afin de récompenser les opérateurs de qualité”. La grande vertu des cryptos jusqu’à présent a été leur capacité à apprendre de leurs erreurs et à se renforcer en conséquence. Nous pensons que les meilleurs acteurs seront récompensés dans n’importe quel environnement réglementaire et de marché”.

Autres articles

Il prezzo di Bitcoin dopo l’halving
THORChain (RUNE) désormais disponible sur Young Platform !
prévisions taux de change euro-dollar

Télécharge l’appli Young Platform

Downaload From Google PlayStoreDownaload From Apple Store