News

Young Monday : Gucci et ApeCoin, Mercedes et Polygon, Tinder

FI
Filippo Iachello

5 min

Gucci et ApeCoin, Mercedes avec Polygon, le Metaverse de Tinder

Gucci accepte les paiements en ApeCoin, Mercedes Benz s’appuie sur Polygon pour l’intelligence artificielle et Tinder fait marche arrière pour son metaverse.

Ces jours-ci, tu n’auras pas manqué l’attaque de hackers sur les portefeuilles de Solana. Malgré les énormes pertes, la blockchain n’a pas été compromise. Au-delà, la semaine qui s’est écoulée a été couronnée par d’importantes collaborations entre les marques et le Web3. Gucci acceptera les paiements en ApeCoin, la crypto de BAYC (Bored Ape Yacht Club), Mercedes Benz utilisera la blockchain de Polygon pour développer une plateforme de partage de données. De son côté, Tinder fait marche arrière, l’entreprise ne lancera pas son metaverse et sa crypto (pour l’instant).

Les Bored Apes font du shopping chez Gucci

Les détenteurs de Bored Apes, et plus généralement les détenteurs d’ApeCoin, vont pouvoir refaire leur garde-robe avec style ! L’annonce a été faite via un tweet sur la page officielle de Gucci, mardi 2 août 2022. La marque emblématique a décrit cette décision comme un pas supplémentaire vers l’exploration du Web3. Gucci s’était déjà rendu disponible pour accepter les paiements en douze cryptomonnaies différentes il y a quelques mois.

APE, le token de gouvernance DAO du Bored Apes Yacht Club, est un token ERC-20 qui a été distribué aux détenteurs de BAYC et MAYC (la collection de NFT du Mutant Ape Bored Club) le 17 mars 2022 avec un airdrop. Pour l’instant, il ne sera possible de payer avec le token APE dans les magasins Gucci qu’aux États-Unis. Mais les nouvelles concernant le Bored Ape Yacht Club ne s’arrêtent pas là ! Récemment, Artsy Monke est né ! Un projet artistique dont les œuvres ont été créées grâce à l’intelligence artificielle de Google, Google Cloud Neural Networks, et dont les protagonistes sont les précieux singes NFT. L’IA a en fait transformé les 10 000 NFT en œuvres d’art abstraites à partir des descriptions textuelles des bored apes. Ce nouveau type d’art, communément appelé art génératif, est récemment devenu très populaire dans le monde du Web3. Les œuvres de la collection Artsy Monke ont déjà été lancées sur OpenSea. Si tu t’attendais à des prix exorbitants comme pour BAYC, tu seras déçu, le prix initial n’était que de 0,0001 ETH, soit environ 1,40 $ !

Mercedes et Polygon : collecter des données pour l’intelligence artificielle

Quelle période mémorable pour Polygon ! Après avoir annoncé sa collaboration avec Disney, voici maintenant Mercedes. Cette fois, cependant, il ne s’agit pas de divertissement sur blockchain, mais plutôt de la collecte et de la gestion des données pour l’intelligence artificielle et le “machine learning”. Ce partenariat débouchera sur le lancement de la plateforme Acentrik. La principale fonction de la plateforme sera le partage et la vente de données. Acentrik peut être utilisée pour échanger des informations de différentes natures selon l’entreprise qui l’utilise. Mercedes, par exemple, utilisera Acentrik pour échanger des données automobiles. Acentrik pourrait aider le constructeur automobile à dépasser, ou du moins à rattraper, Google dans le développement des voitures à conduite autonome. Google est évidemment très en avance en matière de collecte de données, qui est le pain et le beurre du Big Tech, Mercedes de son côté tente de se faire une place dans le secteur grâce à Polygon.

Mais quel est le rôle de Polygon dans le projet avec Mercedes ? Polygon se chargera de toutes les transactions sur la plateforme. En plus de l’actif natif MATIC, les utilisateurs pourront également utiliser des stablecoins populaires telles qu’USDC et USDT pour s’inscrire et ensuite consulter librement une multitude de données enregistrées sur Acentrik. Pour Polygon, il s’agit d’un véritable coup d’éclat en termes d’image. L’entreprise prouve une fois de plus, très peu de temps après la dernière fois, qu’elle est le partenaire idéal des grandes marques.

Tinder a-t-il abandonné son Metaverse ?

Le metaverse et les cryptomonnaies n’ont pas encore gagné le cœur de Tinder ! La marque appartenant au groupe Match a en effet décidé de réduire les fonds précédemment alloués au développement des projets Web3. Il ne s’agit pas d’un rejet catégorique du projet. L’actuel PDG du groupe Match, Bernard Kim, a déclaré qu’il ne voulait pas abandonner définitivement les projets Web3. Tinder aura probablement un metaverse, mais sa réalisation pourrait prendre plus de temps que prévu. Le PDG a expliqué que son intention d’explorer le secteur des biens numériques est réelle, et qu’il est enthousiasmé par l’idée de pouvoir rendre les rencontres et l’amour possibles dans le metaverse. Comme c’est souvent le cas dans les relations, il n’est pas toujours bon de précipiter les choses, Kim estime qu’il faut beaucoup d’études et d’observations pour être prêt à tirer le meilleur parti de cette nouvelle technologie. À l’origine, les plans de Tinder étaient de développer un metaverse dans lequel les utilisateurs feraient connaissance et se socialiseraient, et de lancer un token qui serait dédié aux achats in-app, le TinderCoin. Donc pour l’instant, pas de correspondance entre Tinder et le Web3, mais ne t’inquiète pas, rien n’est perdu. En amour et dans le metaverse, celui qui s’enfuit gagne ?

Autres articles

USDC smart trades
usdc conforme micar
Réglementation MiCA

Télécharge l’appli Young Platform

Downaload From Google PlayStoreDownaload From Apple Store