News

Young Monday : Subway, Messi, Polkadot parvient à un accord avec la SEC

FI
Filippo Iachello

5 min

Subway accepte le Lightning Network de Bitcoin et Messi sur Sorare

L’effondrement de l’exchange FTX a déstabilisé le monde des cryptos, mais il y a quand même quelques news positives en cette période sensible. Voyons-les ensemble avec Young Monday ! Dans la chaîne de restaurants Subway, l’une des plus grandes franchises de restaurants au monde, on peut payer en Bitcoins en utilisant le réseau Lightning. En revanche, Polkadot semble avoir convaincu la SEC qu’il s’agit d’un logiciel et non d’une security, c’est-à-dire d’un instrument financier. Les dernières nouvelles de ce Young Monday sont sur le thème du crypto-football et concernent l’un des plus grands footballeurs de tous les temps : Lionel Messi, qui s’est associé à Sorare, le jeu de cartes sportives NFT le plus populaire du Web3.

Peut-on payer en Bitcoins chez Subway ?

Subway a été l’un des premiers magasins de l’histoire à accepter le Bitcoin comme mode de paiement. Le propriétaire, Daniel Hinze, est un grand partisan du Bitcoin et avait déjà autorisé ses clients à payer en BTC en 2013 dans un magasin de Moscou. Cependant, les paiements étaient alors très lents. Les clients qui avaient payé en Bitcoins à l’époque se plaignaient d’attentes de dizaines de minutes pour que les transactions soient traitées. Récemment, la situation a changé grâce à la possibilité de payer en Bitcoins chez Subway via le Lightning Network. Le Lightning Network est un layer 2 du bitcoin né en 2016, capable de traiter les transactions de manière extrêmement rapide et bon marché. Il est désormais possible de payer en Bitcoins chez Subway dans trois boutiques en Allemagne, toutes les trois situées à Berlin.

Au cours du premier mois depuis l’introduction du Lightning Network, un nombre record de transactions en Bitcoin a été traité, plus de 120 au sein des magasins Subway. Pour l’occasion, une offre spéciale a été proposée : une réduction de 50% pour ceux qui paient en BTC chez Subway. La nouvelle solution mise en place par Subway a été très appréciée par les partisans de la toute première crypto qui ont partagé des photos de savoureux sandwichs sur les réseaux sociaux avec le hashtag #usingBitcoin. Une autre chaîne de restauration rapide, suivant McDonald’s, prend ainsi le train en marche. Pour les détenteurs de Bitcoin, il commence à devenir difficile de choisir où manger.

Polkadot se fait entendre : je ne suis pas une security !

La Web3 Foundation, créée par le fondateur de Polkadot, Gavin Wood, vise à promouvoir et à protéger les technologies à l’origine du web décentralisé. Il a récemment conclu ses discussions avec la SEC concernant les termes juridiques à utiliser pour désigner DOT ; Polkadot est-il un security ou un logiciel ? Les securities sont des actifs échangeables communément appelés instruments financiers ou valeurs mobilières. Diverses commissions surveillent ces actifs afin de garantir leur sécurité et leur conformité aux réglementations en vigueur. Aux États-Unis, la commission de référence est la SEC (Security and Exchange Commission). Le dialogue entre la Fondation Web3 et la SEC a débuté en 2019. Lors des discussions, la Fondation Web3 s’est substituée à Polkadot, dont elle partage le fondateur, cherchant à protéger ses intérêts.

L’objectif de ce dialogue était de convaincre la commission de réglementation américaine que Polkadot n’est ni une security ni un instrument financier mais bien un logiciel. Le va-et-vient, qui a pris la forme d’une véritable négociation, s’est terminé il y a quelques jours, exactement trois ans après son début. Le verdict ? Polkadot et sa crypto DOT ne sont pas des securities ! Les relations entre les deux parties ne se terminent pas avec ce verdict mais se poursuivront dans le but de tenter de définir une réglementation sans ambiguïté pour toutes les blockchains.

Après Chiliz, Lionel Messi arrive sur Sorare

Le mercredi 9 novembre 2022, Lionel Messi a rejoint l’équipe de Sorare en tant qu’ambassadeur officiel. La pulga sera en bonne compagnie dans cette équipe Web3 construite par Sorare, qui comprend des sportifs de renom comme la joueuse de tennis Serena Williams et son coéquipier du “monde réel” Kilian Mbappè. Le joueur argentin du Paris Saint-Germain aidera Sorare à toucher encore plus de fans de football, et à les faire accéder à la première application décentralisée (dapp) de crypto-fantasy football. Nicola Julia, PDG de Sorare, a déclaré que la collaboration avec Lionel Messi représente un tournant pour la plateforme Web3.

Leo Messi est considéré comme le joueur actif le plus puissant du monde et est le troisième sportif le plus suivi sur les réseaux sociaux, après ses “collègues” Cristiano Ronaldo et Neymar Jr. Ce n’est pas la première collaboration que Lionel Messi signe avec des entreprises du secteur des cryptos, puisqu’en avril 2022, il avait déjà signé un partenariat avec Socios.com, la plus importante plateforme de fan tokens construite sur Chiliz, pour 20 millions de dollars. Les fan tokens font partie du quotidien de la star argentine, une partie du salaire du joueur du Paris Saint Germain étant versée à Messi en $PSG, le fan token de l’équipe française. Lionel Messi a conclu des accords avec deux concurrents. Gardera-t-il toujours un pied dans les deux chaussures (ou bottes) ou choisira-t-il tôt ou tard son équipe crypto préférée ?

Autres articles

Trading View et Young Platform : renouvellement du partenariat
Il prezzo di Bitcoin dopo l’halving
THORChain (RUNE) désormais disponible sur Young Platform !

Télécharge l’appli Young Platform

Downaload From Google PlayStoreDownaload From Apple Store